ACIDITE GASTRIQUE/REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

0
642
  1. LE TUBE DIGESTIF

Le tube digestif est l’ensemble des organes qui rentrent, directement ou indirectement, dans le processus de la digestion des aliments ingurgités.

2. DIFFERENTS ORGANES DU TUBE DIGESTIF ET LEURS LOCALISATIONS RESPECTIVES

Le tube digestif est composé d’organes suivants :

  • La langue : Organe du goût.
  • Les dents : Eléments implantés dans les mâchoires servant à couper et broyer les aliments.
  • Le pharynx : Partie du tube digestif située entre la bouche et l’œsophage.
  • L’œsophage : Partie du tube digestif située entre le pharynx et l’entrée de l’estomac.
  • Le foie : Glande digestive fabriquant de la bile (voir vésicule biliaire).
  • La vésicule biliaire : Petite poche contenant la bile sécrétée par le foie.
  • L’estomac : Partie du tube digestif en forme de poche. Endroit où les aliments seront mélangés et dissous.
  • Le pancréas : Glande du tube digestif qui fabrique des enzymes pour la digestion.
  • Le duodénum : Début de l’intestin grêle.
  • Le côlon transverse : Partie du gros intestin où les aliments se déplacent horizontalement.
  • Le côlon ascendant : Partie du gros intestin où les aliments se déplacent vers le haut.
  • Le côlon descendant : Partie du gros intestin où les aliments se déplacent vers le bas.
  • L’intestin grêle : Partie du tube digestif entourée par le gros intestin pouvant mesurer jusqu’à 6 mètres de longueur.
  • Le gros intestin : Il comprend le côlon transverse, ascendant et descendant, le sigmoïde et le rectum.
  • Le caecum : Cul-de-sac formé par le début du gros intestin, au-dessous de l’intestin grêle.
  • Le sigmoïde : Partie terminale du côlon descendant.
  • L’appendice : Petite poche creuse accrochée au caecum (en cas d’inflammation : appendicite)
  • Le rectum : Dernière partie du gros intestin située entre le sigmoïde et l’anus.
  • L’anus : Extrémité du gros intestin par lequel nous évacuons les déchets solides

3. FONCTIONNEMENT DU TUBE DIGESTIF

La digestion est l’ensemble des modifications que subissent les aliments en partant de la bouche jusqu’à l’arrivée à l’anus. Ce processus de digestion passe par 04 étapes distinctes

 

  1. Au niveau de la bouche

 

Une fois dans notre bouche, les aliments sont broyés et déchiquetés à l’aide de nos dents. Nos glandes salivaires entrent en action en produisant alors un liquide, la salive, qui dilue ces aliments et les transforme en bouillie homogène grâce à certaines enzymes, telle que l’amylase. Cette première nourriture est ensuite envoyée dans l’œsophage, composé d’anneaux qui se contractent, vers l’estomac en l’enduisant d’un lubrifiant (sorte     d’huile) et en créant des mouvements pour faciliter son passage.

 

  1. Au niveau de l’estomac

 

Découvrez comment vous libérer définitivement de vos remontées acides et de vos brûlures d'estomac

Sans médicaments ni effets secondaires !

Arrivée dans l’estomac, les aliments subissent aussitôt un autre pétrissage dans le but de décomposer et de ré duire encore davantage cette bouillie. A ce niveau, d’autres agents interviennent dans la transformation de la nourriture : l’acide chlorhydrique et d’autres enzymes qui formeront  les sucs gastriques (bile, suc gastrique et suc intestinal).   

Ces sucs ont pour mission de dégrader la nourriture et la  réduire en une sorte de bouillie que l’on nomme chyme gastrique.

 

  1. Au niveau des intestins

Quand ce chyme gastrique et broyé au maximum, l’estomac le libère progressivement en petites quantités dans les intestins, en premier lieu, dans l’intestin grêle, où s’effectue l’essentiel de la phase de digestion.

Les parois de l’intestin, appelées également muqueuses, qui sont des membranes richement vascularisées, vont puiser dans cette bouillie les nutriments  pour les faire passer directement dans système sanguin qui, à son tour, va les distribuer dans tout l’organisme pour lui procurer l’énergie dont il a besoin.

4. Au niveau du gros intestin

La partie de cette bouillie qui n’a pas subi un pétrissage suffisant et complet est dirigée vers le gros intestin. Celui-ci aspire les dernières traces liquides contenues dans la bouillie, le reste sera solidifié et entreposé dans le rectum. La matière solide, les selles, sont ensuite acheminées vers l’anus qui se chargera d’évacuer les déchets solides restants.

  1. LES DIFFERENTES FONCTIONS DE L’APPAREIL DIGESTIF

  1. La dégradation

Les aliments sont mastiqués (la mastication) dans la bouche et mélangés à la salive (sécrétée par les glandes salivaires) avant d’être avalés. Les aliments ainsi broyés descendent en passant par le pharynx, l’œsophage et l’estomac avant d’arriver dans les intestins.
Dans le tube digestif, les aliments que nous mangeons sont transformés en particules minuscules : les nutriments.

  1. L’absorption

    Les nutriments traversent la paroi de l’intestin grêle et passent dans le sang.

  2. L’assimilation


    Le sang se charge alors de les distribuer à tous les organes du corps. Les substances responsables de cette transformation sont tous les sucs digestifs (salive (bouche), suc gastrique (estomac), pancréatique (pancréas), intestinal (intestins) et bile (vésicule biliaire)). Les nutriments sont convertis en matériaux vivants

  3. Le stockage

Les matières non transformées (déchets) constituent les selles et sont évacuées par l’anus.
Le gros intestin est chargé d’extraire et de récupérer l’eau contenue dans les selles afin de la remettre dans le circuit du sang.

 

  1. DÉFINITION DE L’ACIDITÉ GASTRIQUE/LE RELUX GASTRO-OESOPHAGIEN

 

Le reflux gastro-œsophagien, appelé « pyrosis » en médecine, est une affection fréquente, sans gravité dans la très grande majorité des cas. Il s’agit à l’origine d’un problème d’ordre mécanique : lorsque le sphincter œsophagien ou cardia, sorte de valve protectrice située à la terminaison de l’œsophage et à l’entrée de l’estomac, n’assume pas sa fonction naturelle de régulateur de passage d’aliments dans un seul sens, celui allant de l’œsophage vers l’estomac, autrement dit n’empêche pas le contenu du suc gastrique acide contenu dans l’estomac de remonter vers l’œsophage, ce dysfonctionnement provoque reflux gastro-œsophagien.

 

  1. SYMPTÔMES

De nombreuses manifestations peuvent évoquer un reflux gastro-œsophagien :

  1. Brûlures ascendantes, localisées derrière le sternum, survenant généralement après des repas gras
  2. Remontées liquidiennes ou alimentaires plus ou moins douloureuses, appelées régurgitations.
  3. Repas copieux ou très gras ou en adoptant la position allongée à la verticale.
  4. Sensation de brûlures épigastriques, sans trajet ascendant, ressenties lorsque les sucs gastriques remontent vers l’œsophage depuis l’estomac.
  5. Enrouement de la voix.
  6. Difficultés à avaler.
  7. Apparition d’une toux sècheou un essoufflement, souvent nocturnes, pouvant ressembler à une crise d’asthme.
  8. Douleurs dans la poitrine ;
  9. Douleurs qui ressemblent à une angine de poitrine.
  10. Maux de gorge liés à une pharyngite ou une laryngite avec problèmes de voix.

 

7. CAUSES

 

Comme défini plus haut et comme le montre clairement la photo ci-dessous, le problème du reflux gastro-œsophagien est d’abord essentiellement mécanique puisqu’il est attribué à un dysfonctionnement du cardia (sphincter œsophagien).

Par ailleurs, nous pourrons également citer les causes les plus répandues dans ce genre de pathologie :

  1. Le tabagisme
  2. La surcharge pondérale (surpoids) : elle favorise les reflux du fait de l’hyperpression abdominale.
  3. Les aliments trop gras et trop sucrés (chocolat, bonbons, boissons sucrées) et les boissons gazeuses : ils réduisent le tonus du sphincter œsophagien et favorisent la remontée du contenu gastrique vers l’œsophage.
  4. L’alcool: il abaisse le tonus du sphincter œsophagien.
  5. Le café : comme l’alcool, il abaisse le tonus du sphincter œsophagien.
  6. Le stress: il abaisse probablement aussi le tonus du cardia et favorise les reflux.

 

  1. TRAITEMENTS

Remèdes naturels

 

Voici quelques recettes à base d’ingrédients naturels qui peuvent vous aider à soulager le reflux :

  1. Diluez une demi-cuillerée à café de bicarbonate de soude dans un grand verre d’eau.
  2. Écrasez une banane mûre et mangez-la lentement.
  3. Mâchez un clou de girofle pendant quelques minutes.
  4. Buvez un jus de pomme de terre ou un jus de concombre ajouté à de la menthe fraîche.

 

Médicaments

Il existe 02 types de médicaments pour cette maladie :

  1. Les antiacides, tels que Maalox®, Gaviscon®, Phosphalugel®, qui sont des médicaments en vente libre en pharmacie, c’est-à-dire que l’on peut acheter sans prescription médicale, destinés à neutraliser les acides sécrétés par l’estomac. Leur effet est limité car leur action est de courte durée.

 

  1. Les antisécrétoires : plus efficaces, bloquent l’action des récepteurs stimulant la sécrétion acide de l’estomac (les pompes à protons).

 

 

SHARE

LEAVE A REPLY