Le reflux gastro-œsophagien : Recommandations alimentaires et prophylactiques contre le RGO

0
4698

 

I – DEFINITION ET PRINCIPAUX SYMPTÔMES 

 

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) se définit comme étant un symptôme caractérisé par une remontée du liquide gastrique ou régurgitations, appelées en médecine « le pyrosis », d’une partie du contenu acide de l’estomac dans l’œsophage, survenant par intermittence ou en permanence, pouvant arriver jusque dans la bouche, provoquant par conséquent une sensation de brûlure tout le long du tube digestif. Ces brûlures, accompagnées d’une douleur diffuse, siègent au niveau du creux épigastrique et remonte dans la poitrine, derrière le sternum.

 

II – CAUSES DU RGO

 

Les causes de cette pathologie sont multiples et associent 3 types de composantes d’ordres : anatomiques (hernie hiatale ou béance de la jonction œsogastrique), alimentaires (repas copieux ou gras) ou comportementaux (alcool, tabac, médicaments, postures).

Voici les principales causes de cette pathologie gastrique :

  • Mauvais fonctionnement du sphincter œsophagien inférieur.
  • Bactérie H Pylori
  • Surcharge pondérale (obésité).
  • Une hernie hiatale.
  • Une hypertension abdominale.
  • Des antécédents de chirurgie gastrique.
  • Un défaut de résistance de la muqueuse œsophagienne.
  • Une anomalie du liquide gastrique.
  • Des médicaments et toxiques (antibiotiques, anti-inflammatoires, anticholinergiques, bêtabloquants, dérivés nitrés, inhibiteurs, calciques, nicotine, alcool, caféine, épices), etc.…
  • Excès alimentaires et repas copieux gras.
  • Consommation excessive d’aliments gras
  • Boissons alcoolisées.
  • Tabagisme
  •  Stress
    • Port de vêtements trop serrés
    • Position allongée après les repas.

 

III – TRAITEMENTS

  1. Phytothérapie spécifique

 

Découvrez comment vous libérer définitivement de vos remontées acides et brûlures d'estomac

Sans médicaments ni effets secondaires !

 

Parmi les solutions en phytothérapie qui permettent de lutter contre les reflux gastro-œsophagiens, on peut citer :

 

En cas de RGO :

  • La réglisse, à employer sous forme d’infusions ou en fluides. Cette plante doit néanmoins être utilisée avec précaution, car, utilisée à forte dose, elle peut entraîner une intoxication à forte dose. Si vous souhaitez en prendre de façon prolongée, préférez des extraits déglycyrrhizinés.
  • Le chou ou le brocoli qui peuvent s’acheter en gélules.  Prendre 2 gélules matin et soir.
  • Le houblon à utiliser en infusions à raison de 15 g par litres d’eau. Prendre 3 tasses par jour.
  • Diverses algues sous forme de gélules ou sèches sont également intéressantes contre les RGO dans la mesure où elles peuvent limiter les brûlures d’estomac.
  • L’argile blanche peut être employée sous forme de gélules pour contrer l’acidité gastrique et les RGO. Prendre 4 gélules après les repas.

En cas de douleurs gastriques associées : absinthe, coriandre,         

En gemmothérapie (traitement des maladies par l’utilisation des bourgeons, on recommande Firus carica MG 1 DH, c’est-à-dire un macérat glycériné à une solution d’une décimale de Hahnemann, à raison de 100 gouttes par jour chez l’adulte.

  1. Recommandations alimentaires

 Après avoir passé en revue les différentes méthodes thérapeutiques dans les précédentes fiches-santé, incluant les remèdes naturels et les traitements médicamenteux adéquats, nous allons cette fois-ci essayer de présenter, d’une part, les recommandations alimentaires et les conseils d’hygiène et de diététique  pour choisir une alimentation saine et équilibrer à même d’éluder  le reflux gastro-œsophagien. Autrement dit, nous allons indiquer, d’une part, une liste d’aliments, riches en protéines et faibles en gras, bénéfiques pour les sujets en proie aux RGO,  certaines habitudes comportementales susceptibles de provoquer une crise de reflux gastrique, ainsi que les attitudes à adopter afin de prévenir la survenue de ses symptômes, d’autre part.

Voir ci-dessous la liste exhaustive des aliments riches protéines et faibles en matières grasses qu’il est utile de consommer afin de palier les acidités gastriques, et aussi, à titre indicatif, la teneur en gras de certains aliments usuels.

  1. Aliments riches en protéines  et faibles en gras

  • Poulet et dinde sans la peau.
  • Fruits de mer.
  • Lait, yogourt 1 % et écrémé.
  • Boisson de soya.
  • Fromage maigre (moins de 8 % matière grasse).
  • Légumineuses.
  • Petit-lait (se vend généralement sous forme de poudre).
  • Veau (côtelette, rôti d’épaule, bifteck de palette, escalope).
  • Bœuf (noix de ronde, bifteck d’intérieur, extérieur de ronde, longe, contre-filet, haut et pointe de surlonge, rôti   de côtes croisées, bœuf à ragoût).
  • Agneau (jarret maigre, rognons).
  • Porc (intérieur de ronde, longe, filet), riz, petites pâtes, semoules, pommes de terre en quantité raisonnable.
  • toutes les viandes, volailles, poissons (sauf poissons gras) sont autorisés sans trop d’épices ;
  • Crustacés, fruits de mer.
  • Fromages à pâte cuite,
  • Thé ou café léger.
  • Poires, pommes, pêches, bananes fraîches en dehors des repas ou en compotes à la fin.

2. Aliments déconseillés :

  • Le pain frais et surtout la mie de pain fraîche, très riche en levain.
  • la pâtisserie, les gâteaux, les biscuits, trop riches en farine.
  • Les céréales complètes (pain de son, pâte complète, riz complet).
  • la charcuterie (le jambon cuit est autorisé).
  • les plats en sauce, les fritures.
  • Les viandes faisandées.
  • Les poissons gras (harengs, sardines, maquereaux, saumon, thon, anguilles, …).

3. Teneur en gras de plusieurs aliments usuels

Aliments Quantité    Teneur en gras
Bœuf haché mi-maigre, bien cuit 90 g (3 oz) 14 g
Côtes levées de porc grillées 90 g (3 oz) 27 g
Côtelette d’agneau grillée 90 g (3 oz) 27 g
Demi-poitrine de poulet grillé avec peau 90 g (3 oz) 9 g
Fromage Cheddar 30 g (1 oz) 10 g
Lait et yogourt entier (3,25 %) 250 ml (1 tasse) 9 g
Beurre, huiles de toutes sortes, margarine 15 ml (1 cuillère à soupe) 15 g
Vinaigrette 15 ml (1 cuillère à soupe) 7 g
Avocat Un demi 15 g
Crème 35 % 30 ml (2 cuillères à soupe) 10 g
Olives noires 10 7 g
Bacon croustillant 3tranches 9 g
Mayonnaise 15 ml (1 cuillère à soupe) 10 g
Beurre d’arachide naturel 15 ml (1 cuillère à soupe) 8 g
Pâté de foie 30 ml (2 cuillères à soupe) 10 g
Graines et noix 30 ml (2 cuillères à soupe) 10 g
Croissant au beurre 1moyen 12 g
Frites 1 moyenne 20 g
Chocolat noir (70 % cacao) 30g 12 g
Chocolat au lait 50 g (1 barre) 9 g
Œufs 2 10 g
Salami 45 g (1,5 oz) 9 g
Pizza garnie 1 pointe 10 g

 

  1.   Conseils préventifs et prophylactiques

 

Modifier certaines habitudes de vie peut vous aider à réduire les symptômes liés au RGO et éviter les complications. Mais si vous suspectez que vous avez plus que des maux d’estomac, n’hésitez pas à consulter un spécialiste. 

  1.     Conseils généraux
  • Mastiquer suffisamment et manger lentement.
  • Se reposer en position demi-assise après le repas.
  • Fractionner les prises dans la journée.
  • Les volumes doivent être faibles pour éviter les régurgitations (400 cc aux deux principaux repas).
  • Les cuissons doivent être légères : pochées, rôties, grillées, en papillote, bouillies.
  • Diminuer la consommation d’alcool et arrêter le tabac.
  • Manger peu avant le coucher.
  • En cas d’excès pondéral, perdre du poids.
  • Les légumes secs (haricots blancs, pois cassés, lentilles).
  • Les légumes frais suivants : chou, choucroute, petits pois, salsifis, navets, oignons, concombre, chou-fleur, poireaux, artichauts, radis, poivrons, cresson, oseille, pommes de terre en purée.
  • Les fromages à moisissures qui fermentent : camembert, munster, bleu, chèvre, roquefort, livarot, brie.
  • Les fruits oléagineux (cacahuètes, noix, amandes, etc.).
  • Les agrumes, jus d’agrumes (orange, citron, pamplemousse), tomate et jus de tomate.
  • Les eaux gazeuses sucrées.
  • Les épices (piments, moutarde forte, poivre…). Il faut limiter les graisses et le chocolat. Sont autorisés.
  • Pain bien cuit ou grillé.
  • Carottes, endives, courgettes, haricots verts, aubergines, champignons, épinards, laitue, brocolis, fenouil.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here